J'ai sous le nez les rĂ©sultats d'enquĂȘte d'insertion des jeunes ingĂ©nieurs.

C'est vraiment fou ! Les hommes ingĂ©nieurs rĂ©ussissent mieux Ă  trouver un taff via les rĂ©seaux sociaux pros et les chasseurs de tĂȘte.
Alors que les femmes ingénieures y arrivent mieux via les sites internets spécialisés et les services emplois des écoles.

En clair, quand on ne met pas de dispositif en place les meufs sont discriminĂ©es mĂȘme avec des diplĂŽmes "recherchĂ©s".

@fanny mis Ă  part le fait que c'est nul qu'hommes, femmes —et tout ce que l'humanitĂ© offre dans le spectre du genre et de l'agenre— aient Ă  faire face Ă  des opportunitĂ©s diffĂ©rentes, les sites internet spĂ©cialisĂ©s et les services d'emploi des Ă©coles, c'est pas des formes de rĂ©seaux sociaux professionnels par nature ?

L'enquĂȘte rĂ©vĂšle-t-elle une disparitĂ© dans le taux d'insertion au final (par opposition au moyen d'accĂ©der Ă  cette insertion) ?

Follow

@Grandasse_ Je pose juste une question, je n'ai pas l'Ă©tude sous les yeux.

Je me demande si l'étude montre une corrélation entre la façon d'accéder à l'emploi et la proportion de candidats qui trouve effectivement un emploi @fanny

· · Web · 1 · 0 · 0

@kicou
Et ça je peux pas te dire, c'est pas moi qui ait fait le dépouillement, c'est rempli de camembert fluo.
50% des rĂ©ponses de cette enquĂȘte partent Ă  la poubelle (super Ă  cĂŽtĂ© les Ă©coles affichent 95% de taux de rĂ©ponse)
Et le moyen n°1 des jeunes ingés pour trouver du boulot ça reste le stage de fin d'étude ;-) 35% autant pour les hommes que pour les femmes.
@Grandasse_

Sign in to participate in the conversation
kicou.info

Instance perso. Principalement en français. Personal instance, mainly in French. Linux, OSS, Santé Mentale, 3615 MaVie.